Devenir décorateur ou décoratrice d’intérieur : les formations requises

Avec le développement du secteur de l’immobilier, le métier de décorateur ou décoratrice d’intérieur passionne de plus en plus de jeunes que de professionnels souhaitant se reconvertir. Seulement, différentes formations sont nécessaires pour exercer cette fonction. Revue de détail.

Pourquoi faut-il se former ?

Disposer d’un diplôme ou d’une certification est vivement conseillé pour devenir décorateur ou décoratrice d’intérieur. En effet, ce métier exige différentes connaissances comme la maîtrise de dessins techniques, de logiciels de PAO ou DAO, la gestion du planning et des travaux ou encore le respect des normes de sécurité en vigueur. Mieux vaut donc suivre une formation adaptée et obtenir un diplôme pour proposer une solide référence aux clients. Voici les parcours possibles.

Les écoles supérieures

Outre les écoles prestigieuses telles que Camondo, Boulle ou l’École Nationale des Arts Décoratifs (ENSAD), les cursus les plus appréciés des étudiants sont généralement les formations d’arts appliqués et des beaux-arts. Aujourd’hui, seules 14 formations de Bac+2 à + 5 sont reconnues par le Conseils Français des Architectes d’Intérieur (CFAI), à savoir

Bac+2

  • BTS : design d’espace ou agencement de l’environnement architectural
  • DMA (diplôme des métiers d’art) : arts de l’habitat ou décor architectural

Bac+3

  • DNAT (diplôme national d’arts et techniques) en design d’espace

Bac+4

  • DSAA (diplôme supérieur d’arts appliqués) : architecture d’intérieur et création de modèles ou créateur-concepteur filière environnement et intérieure

Bac+5

  • DNAP (diplôme national d’arts plastiques) en design
  • DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique) : design d’Angers et de Toulouse
  • Diplôme de l’ENSAD-Arts Déco : spécialisé en architecture intérieure
  • Diplôme de l’ESAG, de Camondo, de l’École bleue, de l’Académie Charpentier…

Les formations privées à distance

Outre les écoles supérieures d’architecture et de décoration, de nombreux organismes de formation dispensent aujourd’hui des formations à distance. Pour éviter les mauvaises surprises, attention à bien vérifier que la formation proposée est réellement inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *