Les essentiels à savoir sur l’IOBSP

Afin de finaliser une transaction bancaire, l’intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement ou IOBSP entre en jeu. Ce métier est régi par le Code monétaire et financier. Découvrez en détail les spécificités de la formation pour avoir ce type de statut.

Le statut de l’IOBSP

Afin d’optimiser la protection des clients, une nouvelle réglementation a été mise en place pour fixer le statut de l’IOBSP. L’exercice de cette activité nécessite la validation d’une formation professionnelle. Cette fonction est bien évidemment rémunérée ou bénéficie d’un avantage économique. Pour appartenir aux catégories des IOBSP, il faut exercer cette activité d’intermédiation de façon habituelle, percevoir une rémunération et utiliser un mandat délivré par un établissement de crédit ou par un client.

Les catégories d’IOBSP

On retrouve 4 catégories d’IOBSP actuellement sur le marché. Tout d’abord, les courtiers qui obtiennent un mandat de leurs clients peuvent s’immatriculer au registre du commerce et des sociétés afin d’exercer leur activité. Ensuite, il existe des mandataires exclusifs qui jouissent d’un mandat venant d’un établissement de crédit et qui sont tenus de travailler exclusivement pour l’un d’entre eux. Puis, les mandataires non exclusifs peuvent travailler en vertu de plusieurs mandats non exclusifs. Pour terminer, on recense des mandataires d’intermédiaire disposant eux aussi de plusieurs mandats.

Conditions pour devenir IOBSP

L’IOBSP est obligatoirement titulaire d’un diplôme de niveau 5, c’est-à-dire équivalent à un bac + 2. L’expérience professionnelle d’au moins 6 mois est requise pour exercer cette activité. Mieux vaut suivre une formation professionnelle au sein d’un établissement spécialisé en finances ou en assurance dans ce cas. Pour tester les élèves, un examen de contrôle de compétences est organisé à l’issue de cette formation. En général, 70 % des candidats passent à cet examen. Pour prétendre au poste d’IOBSP, il convient en outre de se conformer à certaines règles de conduite. L’IOBSP doit informer ses clients au préalable sur son identité, les procédures de recours, la rémunération et bien d’autres détails relatifs à ses opérations bancaires. Il doit être capable d’évaluer les connaissances de son client en matière de transactions bancaires et de déterminer ses besoins en fonction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *